"She knows that the music she likes the most is one she has never heard yet"

            (Alma Laprida, sur SoundCloud)

           

4 Fanny Chiarello crédit © Mandana NicoukarDepuis quelques années, je recense des aventurières sonores du monde entier. Certaines sont des icônes dans leur discipline, d'autres sont si obscures qu'il est difficile de trouver leur trace (même moindre que discographique), y compris sur Internet. Certaines sont des pionnières aujourd'hui reconnues comme telles par un public plus ou moins averti, d'autres commencent tout juste à chercher leur voix et leur mode opératoire dans un panorama très éclectique. Certaines, pour entrer dans ce panorama, ont quitté des domaines plus conventionnels et plus balisés, à plus fort potentiel commercial. La plupart sont encore en vie et en activité.

 

          

Karen Willems par Femke TeuKaren Willems par Femke Teussink  Gazelle Twin par Greg BarneGazelle Twin par Greg Barnes 

     

Ces femmes sont des compositrices, musiciennes, improvisatrices, performeuses, plasticiennes (ou artistes) sonores (certaines poussent la modestie jusqu'à se qualifier de techniciennes sonores, tandis qu'une tendance anglo-saxonne favorise le mot très neutre de producer), qui œuvrent dans le champ très vaste des musiques expérimentales ou d'avant-garde. Elles ont de la musique et du son des approches novatrices ou du moins questionnent à travers leur pratique les formes éprouvées.

Certaines inventent des instruments, d'autres imaginent des manières inédites ou inhabituelles d'utiliser des instruments existants (c'est ce que l'on appelle alors des techniques de jeu étendues), voire emploient des instruments traditionnels hors des contextes folkloriques auxquels ils sont généralement réservés ; certaines exploitent des supports techniques tels que le studio d'enregistrement ou des platines de disque pour générer du son, s'en servant comme d'instruments, à vide ou presque ; certaines constituent leurs œuvres à partir de samples ; certaines basent leur travail sur la captation de tout ce qui dans la nature et dans les villes, dans le quotidien ou dans les grands événements, est susceptible de produire du son (on parle de field recordings, ou enregistrements de terrain) ; certaines sont des acousmaticiennes, qui dans leurs compositions mêlent à l'électronique des sons naturels dont il devient impossible, à l'écoute, de déterminer les limites et les origines, elles travaillent alors à partir de bibliothèques sonores constituées de leurs field recordings ou de found sounds, qu’elles transforment de diverses manières ; certaines travaillent autour du drone (ou bourdon), par oscillations, juxtapositions et autres micro-événements sonores, d'autres à partir de notes tenues ; certaines créent des pièces radiophoniques ; certaines se produisent dans des performances proches du happening, d'autres en improvisation, seules ou avec d'autres musicien(ne)s ou artistes d'autres disciplines ; certaines s'inscrivent dans des genres considérés comme inaudibles par le plus grand nombre et de ce fait étiquetés marginaux ou extrêmes, parmi lesquels la noise, la musique industrielle et leurs dérivés, tandis que d'autres s'illustrent dans des genres plus ordinaires où elles font figure de marginales dans la mesure où elles en subvertissent ou en hybrident les formats et les codes (je me contenterai de citer les exemples de l'avant-pop et du post-punk, les préfixes avant et post – qui pourraient passer pour antinomiques alors qu'ils se partagent le même strapontin sur le spectre musical –  étant parmi les plus fréquents) ; j'ajoute à ces artistes un certain nombre de musiciennes plus spécifiquement attachées aux musiques électroniques, dans des registres menant de la danse au minimalisme le plus cérébral.

 

Anne Guthrie Photo via No IAnne Guthrie Photo via No Idea festival  Matana Roberts par Maurice Matana Roberts par Maurice Haak
 Jenny Hval par Erik ValebroJenny Hval par Erik Valebrokk
Phew---image-Bandcamp.pngPhew---©image-Bandcamp

     

Aujourd’hui, mon répertoire compte quelque chose comme 1600 noms. La liste de lecture que voici, en regard d’une telle richesse, ne peut donc qu’être frustrante mais j’ai tâché, en la constituant, d’y suggérer la diversité des genres que recoupe le terme très vague de musique expérimentale. Le support que j’ai utilisé ne m’a pas toujours permis de choisir les morceaux que je préfère des unes et des autres mais le plus difficile pour moi est de penser que des morceaux tels que Claim it ! de Klein, Los Angeles Without Palm Trees de Geneva Skeen ou encore R-Type d’Anna Meredith, à mes oreilles parmi les plus purs joyaux de la création sonore, ne peuvent y figurer. J’espère en tout cas que cette sélection vous donnera envie d’explorer ces musiques peu conventionnelles, qui surprennent, fascinent et stimulent à tous les coups – c’est ce qui rend leur fréquentation si passionnante.

 

 Eliane Radigue par Vincent Eliane Radigue par Vincent Pontet