Rock

Redécouvrons ces deux classiques réunis sur un même album. Cabretta, le premier album de Mink Deville sort en 1977, en pleine vague punk, et pourtant le disque est un pur disque de rock'n'roll à l'ancienne, mâtiné de soul et de r'n'b. L'album transpire de sensualité, il vous transporte dans un quartier mal famé où les filles des rues rivalisent de beauté. Ce qui retient l'attention c'est la voix de Willy Deville qui se fait féline, puis soudainement sauvage. Le groupe reprend un titre soul de Phil Spector (Little Girl) un autre du trop méconnu Moon Martin (Cadillac Walk), les titres rock succèdent aux ballades, le single Spanish Stroll, mixe rock'n'roll, influences hispaniques, choeurs Doo -Wop et ce phrasé chanté-parlé reminiscent de celui de Lou Reed. Cabretta est l'album d'un homme dur à l'extérieur, tout de cuir vêtu, mais tendre au cœur, romantique incorrigible.

Return to Magenta a été en son temps jugé sévèrement par la critique. Pourtant, hormis un titre reggae vraiment dispensable, le reste de l'album s'écoute avec plaisir.

Coup de cœur proposé par Vincent.

Réserver le disque