J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Corto Maltese dans ces nouvelles aventures ! L'histoire nous emmène en Allemagne pendant la République de Weimar. J'ai retrouvé ce que j'aimais chez Hugo Pratt : le mystère, l'onirisme, l'ésotérisme, ce flou permanent entre bien et mal. Graphiquement, l’album est extrêmement fidèle au trait de Pratt.

Bravo à Juan Diaz Canales (scénariste entre autres de la série Blacksad) et Ruben Pellejero au dessin, car reprendre et poursuivre une saga mythique et redonner vie à un héros iconique demande courage et talent, et ces deux-là n'en manquent pas ! 

Un coup de cœur proposé par Vincent (BDM)

 

Réserver la BD