Roman

A la fin de la seconde guerre mondiale, Vadim, petit juif parisien de 12 ans, est envoyé à la montagne pour soigner son asthme... et aussi pour le protéger des rafles contre son peuple. Endossant le prénom de Vincent, il arrive en hiver dans un tout petit village, au pied du Mont Blanc. L'île haute : c'est le joli surnom donné par le jeune garçon à cette montagne qu'il découvre, émerveillé. Accueilli au sein d'une famille de braves montagnards, il va vivre leur quotidien rythmé aux saisons qui se suivent... le blanc, le vert, le jaune. Il va découvrir les tâches nécessaires à la survie dans une nature aussi belle qu'hostile. Des tâches où toutes les générations se retrouvent et où le mot "humanité" prend tout son sens ! "Ce nouveau monde" est pour l'enfant une succession de premières fois, et de premiers émois. A l'aide de nouveaux mots... "cousse, foehn,serac, nant, racca"... et accompagné de la petite Moinette, Vincent va "apprendre" la montagne pour s'y fondre davantage, au point de ne plus savoir d'où il est vraiment. "Il épouse les intonations qui nuancent les couleurs, les foncent, les patinent. C'est un travail d'acousticien. C'est un travail de peintre. Une adhésion de tous les sens".

Frison Roche disait "la montagne tue", Valentine Goby elle, décrit une montagne accueillante, une montagne refuge qui sauvera Vadim... Magnifique récit initiatique, ce roman-paysage est un des plus beaux de cette rentrée littéraire 2022.

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Bibliothèque de Barfleur)

 

Réserver le livre