Roman

 

Le titre de ce roman "Les bijoux bleus" ne parle pas de joaillerie mais des traces de blessures, d'hématomes laissés sur le corps de Filiz par Yunus son mari. Katharina Winkler pose un regard perspicace sur les relations complexes qui s'établissent entre époux dans une société patriarcale et machiste, quand le mari devient bourreau et que la tradition donne à ce dernier la supériorité absolue sur la femme considérée comme sa propriété.

Étrangement, malgré la violence qui émaille le texte, une étonnante poésie émane de ce récit. N'oublions pas que les violences faites aux femmes s'exercent en tous lieux et dans tous les milieux, elles sont internationales et multiculturelles. 

Un coup de cœur de Louise (Médiathèque de St-Lô)

 

Réserver le roman