1939, Jun, jeune japonais, étudie le violon au Conservatoire de Paris. Il est amoureux de la jeune Anna. Hélas, il est contraint de quitter la jeune femme pour retourner au Japon, s'enrôler dans l'armée: le pays, aux méthodes militaires fanatiques et cruelles, est en proie au désir de colonisation. C'est sur cette folie militaire que s'ouvre le premier chapitre.

"Il fait tout pour ne pas perdre son âme, au risque de devenir fou.". Au même moment, la France entre en guerre avec l'Allemagne et Anna, enceinte, fuit l'avancée des troupes allemandes. Les deux pays appartiennent aux camps opposés et la correspondance de Jun et Anna sera perdue dans le tumulte de la guerre. Bien des années plus tard, Marie-Muziné, jeune altiste renommée, découvre un roman lui rappelant étrangement le parcours de ses grands-parents qu'elle n'a jamais connus et décide alors de remonter le temps, à la recherche de ses aïeux. 

Ce roman est construit par mouvements...telle une symphonie... la 8ème symphonie de Chostakovitch. Comme dans son précédent roman "Ame brisée", l'auteur continue d'explorer ses thèmes si chers..les liens familiaux, la guerre et la folie des hommes, l'amour de la langue française et la musique vécue comme ce que l'humanité a de meilleur!!  Akira Mizubayashi tisse ici un roman subtil, profond , parfois sombre mais animé par la force et la beauté de la musique.

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Bibliothèque de Barfleur)

 

Réserver le livre