Raphaëlle est garde-forestière au Québec. Dans la région du Kamouraska, elle est chargée de surveiller le braconnage. Oies sauvages, ours, coyotes, lynx sont les proies d'hommes avides d'argent," des hommes réchauffés d'alcool et avec seule envie...tuer". Des hommes que rien n'arrête pour ramener ces fourrures coûteuses appelées "sauvagines". Raphaëlle se désole de devoir fermer les yeux sur ces hommes intouchables. Mais quand elle retrouve sa chienne prise dans un collet, au beau milieu d'un site de braconnage, un véritable charnier... elle décide de partir elle aussi à la chasse... du braconnier. Tout s'accélère quand elle découvre un jour que la porte de sa roulotte a été forcée, et que le braconnier la surveille depuis un certain temps. Aidée de son ami Lionel qu'elle aime comme un père et de son amie Anouk, elle commence alors une véritable chasse à l'homme.

En pleine forêt boréale, l'auteure signe une ode déchirante à la nature, avec ce roman construit comme un thriller. La langue intense, émaillée de réjouissantes tournures québécoises, fait merveille pour évoquer la beauté à couper le souffle de ces forêts aux eaux cristallines. C'est un véritable cri de révolte !! Ce texte est un peu autobiographique... l'auteure en 2013 a quitté Montréal, son travail, sa vie pour passer trois ans dans une cabane, avec coyotes comme simple compagnie.

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Bibliothèque de Barfleur)

 

Réserver le roman