Roman

Dans les années 60, Naja, jeune maman de trois filles vit seule en Algérie, dans la région de L'Aurès. Said son mari est parti travailler dans les usines françaises. Elles quittent leur culture, leurs amis, un pays ensoleillé, pour le rejoindre dans les banlieues grises et froides pensant que tout serait plus facile à Paris. L'intégration est difficile... elle se retrouve confinée avec sa famille dans un appartement d'une barre d'HLM. Elle ne reconnait plus son mari abimé par le travail, la solitude et l'alcool. A leur arrivée, elles sont accueillies par Kader le frère de Said qui a épousé Eve, une jeune française adorable et débordante d'énergie. Les femmes se lient d' amitié... Naja tombe de nouveau enceinte et cet événement va bouleverser à jamais leur vie.

Ce roman est particulièrement touchant. C'est le roman de l'exil, de l'immigration, de la perte de ses racines... C'est le roman de deux pays: La France et L'Agérie... Incapables de vivre l'un avec l'autre mais incapables de vivre l'un sans l'autre! Les personnages sont magnifiques : les hommes se tuent au travail, les femmes vivent dans l'ombre et tous rêvent d'un avenir meilleur pour leurs enfants, écartelés entre deux culture. Les femmes y sont belles, fortes, soudées dans leur détresse et leurs désillusions. On traverse les décennies... Charles de Gaulle à Mitterrand, la drogue, la libération sexuelle, l'apparition du sida et l'insouciance de la jeunesse... malgré tout. Et la liberté qu'il faut gagner…coûte que coûte… à coup de pugnacité et renoncements. On referme le livre... triste de quitter Naja, Said, Eve, Nour, Amir, Danièle...

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Bibliothèque de Barfleur)

 

Réserver le roman