Bande-dessinée

L’histoire de Courgette – de son vrai prénom Icare –, est celle d’un petit garçon de neuf ans vivant seul avec sa mère. Celle-ci, alcoolique répète à l’envi que « la vie c’est pire que le ciel gris ». Alors, lorsqu’il trouve dans un tiroir le revolver de sa mère, Courgette se met en tête de tuer le ciel gris. Logique implacable d’un petit garçon qui veut sauver sa mère. Mais destin implacable de la mère qui mourra d’un coup de feu en voulant lui reprendre l’arme Désormais seul, la vie de Courgette bascule. Trouvé au grenier par Raymond, un gendarme d’une gentillesse et d’une bonté absolues, il rejoint rapidement un orphelinat. S’ouvre alors à lui un monde nouveau, peuplé d’éducateurs mais aussi d’enfants comme lui, abîmés par la vie…

Il ressort de cette bande dessinée une grande force. Texte et images arrivent parfaitement à dire la capacité de résilience des enfants, si tant est qu’ils croisent les bonnes personnes au bon moment. Une histoire d’enfance abimée mais une histoire de rencontres formidables, surtout.   

Paru en 2002 chez Plon, le roman de Gilles Paris Autobiographie d’une courgette avait déjà été adapté en film d’animation en 2016 sous le titre Ma vie de courgette – film largement remarqué et récompensé. Aujourd’hui, Ingrid Chabbert et Camille K. nous en offrent une version également très réussie en bande dessinée.

 

Un coup de cœur proposé par Tiphaine (BDM)

 

Réserver la BD