Roman

Voici l’histoire presque banale : un père, ses deux fils. La «moman» est décédée, laissant ses trois hommes seuls. C’est en Lorraine, région grise et humide. C’est l’histoire d’une relation père-fils, une histoire d’amour paternel et fraternel. Le père travaille à la SNCF. Il s’occupe tant bien que mal de ses garçons « de bons gars », avec qui il partage sa passion du foot… surtout avec Fus, l’aîné. Le père militant socialiste, tente de leur inculquer ses valeurs auxquelles il veut encore croire. Mais les enfants grandissent… Fus, l’école, c’est pas son truc. Il part travailler à Metz alors que Gillou, le plus jeune part à Paris faire une prépa. Les chemins se séparent alors, doucement, sans rancœur ni amertume… rien n’est  dit. Et Fus dérape, commence à fréquenter « les fachos ».

L’auteur dont c’est le premier roman, nous emporte par la tendresse de ce récit… ce père si aimant, cette mère partie avec sa joie de vivre… comme s’ il était difficile désormais de trouver un équilibre familial sans présence féminine. Nous sommes jusqu’au bout témoins de cette tragédie familiale, avec l’impression que la société les abandonne. Et puis ce dénouement…. bouleversant !!

Prix Georges Brassens 2020

Un coup de cœur proposé par Sylvie (médiathèque de Montfarville)

 

Réserver le livre