Roman

Juin 1936. Émile a vingt ans et part pour son service militaire. Il quitte pour la première fois ses parents Suzanne et Auguste et la maison familiale, qui fut autrefois une magnanerie : on y élevait des vers à soie jusqu’à la fin de la première guerre. Il prend le car pour Montélimar, sac sur le dos. Au fond de ce sac, un livret de famille glissé par sa mère juste avant son départ. Dans ce livret, deux prénoms : Suzanne sa mère et Baptistin…  Qui donc est son père ?

Commence alors une plongée dans les secrets de famille. Tel un cocon que l’on dévide, Emile va « tirer le fil » de son histoire. Ce premier roman nous plonge au cœur de vies empêchées, de tragédies intimes, de la guerre qui fracasse tout espoir. Et aussi de l’amour … oh combien miraculeux qui s’obstine, s’accommode, répare et oublie. Une belle histoire portée par l’héroïne Suzanne que le malheur accable depuis son enfance et qui trouve toujours force et volonté pour se relever, refusant son statut de victime.

Un bien beau premier roman scintillant comme de la soie, puisé dans l’histoire familiale de l’auteur où il rend hommage à son arrière-grand-père qui fut sériculteur dans la Drôme.

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Bibliothèque de Montfarville)

 

Réserver le roman