La narratrice Laurence vient au monde en 1959. «C’est une fille !!» dit-on d’un air désolé et à travers les premières paroles, on va comprendre que pour les parents... c’est déjà un problème. Le père est médecin, la mère au foyer… ils souhaitent un garçon… deux filles naîtront de leur union. Le père répondra un jour à la question «Avez-vous des enfants ?» par «Non, j’ai deux filles». Alors comment grandir quand on se sent mal acceptée, jaugée, jugée…comment devenir femme dans un monde empli de préjugés ? Comment combattre l’emprise des hommes, comment accepter les brimades liées au sexe féminin mais toujours l’air de rien, comme si ce n’était pas si grave ? Ce livre n’est pas un plaidoyer féministe, juste l’analyse de certaines inégalités dont les femmes ont tant souffert.

Laurence sera «fille de» puis «femme de» et deviendra à son tour mère. Elle perdra un premier enfant à la naissance... un garçon, puis mettra au monde son second enfant, une fille, Alice. A travers les visages de ces femmes, nous traversons les époques et découvrons les changements de mentalité de ces quarante dernières années menant à l’émancipation de la Femme. Camille Laurens rend hommage dans ce roman à toute une génération féminine élevée dans l’idée d’une supériorité de l’homme.

Et aussi… une réflexion s’impose en refermant ce remarquable roman peut-être autobiographique : «C’est quoi être une fille, une femme, une mère aujourd’hui ?».

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (bibliothèque de Montfarville)

 

Réserver le roman