Roman

1917 : c’est la guerre, les hommes sont au front. A Saint-Maur en région parisienne, un jeune garçon de 14 ans court rejoindre une jeune femme : Alice a dix ans de plus que lui, est institutrice et rêve d’une vie meilleure. Pendant que le mari d’Alice est au front, le couple se retrouve et s’aime éperdument… Mais les habitants du village crient au scandale. Le garçon qui n’est autre que Raymond Radiguet, quitte alors Saint-Maur, dessins et articles en poche et rejoint Paris. Culotté, séducteur, ambitieux, véritable feu follet il déambule dans le tout-Paris à  la recherche de reconnaissance et de gloire… Et dans ce monde rêvé, il va se faire une place au soleil au côté de Braque, Picasso, Aragon, Coco Chanel et surtout Cocteau qui décèle en lui un talent d’écrivain hors normes. Mais Raymond est un enfant terrible et torturé. Il aime les femmes, la vie mondaine et l’alcool pour oublier ses cauchemars. Cocteau arrive parfois à le raisonner et à l’aider à mener une vie plus saine. Pendant ces périodes d’accalmie, ce petit génie écrira "Le diable au corps" inspiré de sa liaison avec Alice et "Le bal du Comte d’Orgel". Ce seront ses deux seuls romans car il mourra à 20 ans de la fièvre typhoïde : beaucoup diront qu’à "force de tutoyer les étoiles, il s’y brûla".

Dans ce Paris culturel et intellectuel d’après-guerre, l’auteure fait revivre cette étoile filante, ce gamin bouillonnant de vie et de talent surnommé « Monsieur Bébé » par les plus grands, nous entraînant dans le tourbillon de cette époque que l’on appela « Les années Folles ».

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (médiathèque de Montfarville)

 

Réserver le roman