A la fin de la guerre, Mathilde l’alsacienne rencontre Amine, le soldat marocain venu combattre pour l’armée française. Après le mariage, le couple retourne vivre au Maroc, dans « le bled » pour reprendre la ferme familiale. Mais les illusions se heurtent vite à la réalité : l’intégration de Mathilde est difficile… tant auprès des colons qui lui reprochent d’avoir épousé un marocain que des marocains qui ne la considèrent pas des leurs. Et puis sur ces terres arides où tout est difficile à cultiver, Amine s’échine nuit et jour. Il devient aussi sec que sa terre. Malgré l’amour qui les unit, il y a des heurts… surtout quand Mathilde se rebelle, ne se soumet pas à la culture de ce pays. De nombreux personnages se croisent dans ce roman : tous doivent trouver leur place au sein d’une société où colons et marocains ont de plus en plus de difficultés à vivre ensemble. Et puis la jeunesse marocaine rêve d’émancipation dans cette société machiste où  religion et traditions dominent.

Alors la révolte gronde, le pays se déchire. Les nationalistes se battent pour leur indépendance et chasser ces français qui leur ont volé leurs terres. Tous les deux vont alors se sentir des étrangers dans ce pays en pleine conquête d’indépendance.

Ce roman, premier d’une trilogie, prend  sa source bien sûr dans l’histoire personnelle de l’auteure. Sans tomber dans le romanesque, cette fresque est subtile et sensible. Leïla Slimani mélange harmonieusement l’intime et l’histoire.Nous attendons avec impatience le deuxième tome de ce trépidant récit qui ouvrira les portes de l’avenir d’Aïcha, la petite fille du couple et de Selma, la sœur d’Amine.

 

Un coup de cœur proposé par Sylvie (Médiathèque de Montfarville)

 

Réserver le roman

 

Le roman existe aussi en version audio : à réserver ici